Vibrations sur papier japonais

Cette création d’une série de panneaux de papiers japonais peints à la main travaille sur la perception sensitive pour accompagner la montée d’escalier de l’appartement.

Chaque trait horizontal “Yi” est exécuté à l’encre noire dans un geste lent, attentif et conscient, qui permet de poser son souffle respiratoire et vibratoire. C’est pour cette raison qu’il est le fondement du long apprentissage du calligraphe.
La répétition attentive et méditative de ce geste d’ouverture imprègne alors l’oeuvre jusqu’à rayonner une sérénité.

Ce jeu d’encre s’enrichit des tonalités douces et naturelles des minéraux broyés de la peinture traditionnelle japonaise, le Nihonga.
Ici, l’hématite brune et noire, l’oeil de tigre, le jaspe et le grenat jaune, mais aussi quelques rehauts de corail, azurite et malachite créent un graphisme de strates jouant sur la sensation de pesanteur/apesanteur: à la fois on se sent ancré, enraciné par la densité des pierres mais également porté.

C’est là toute la particularité du Souffle de nous suspendre dans un espace à part, fluide, entre ciel et océan, pour toucher notre unité.

Les intervalles des panneaux dans la montée d’escalier rythment le chemin pour accompagner chaque personne à son arrivée comme sur un rivage.

 

Architecte d’intérieur: Pascal Lecorff

Marouflage des papiers sous la direction de Marion Dumaine, restauratrice d’art

Assistante: Héloïse Marino

Photos: Caroline Besse, Héloïse Marino, Manuel Dos Reis